La Croix de Chamrousse
accueil > Economie locale > Forêt et filière bois > ....reflet d’un territoire en pleine mutation
Forêt et filière bois

....reflet d'un territoire en pleine mutation

La situation actuelle de la forêt de Belledonne est le résultat d’une activité passée, intense mais révolue. En effet, jusqu’au début du siècle dernier, le pays d’Allevard connaît, avec l’exploitation du minerai de fer, un âge d’or et une activité minière exceptionnelle. Toute la ressource forestière du secteur est exploitée au service de cette activité industrielle sans que l’on en mesure les impacts à long terme. Quelques décennies plus tard, en même temps que ferment les sites d’exploitation, la forêt reprend peu à peu ses droits et colonise l’ensemble des versants défrichés, également abandonnés par une activité agricole en déclin. Aujourd’hui, cette mutation forestière soulève plus particulièrement une problématique double :

Une forêt "colonisatrice" des espaces en déprise agricole
Faute d’avoir maîtrisé à temps cette évolution forestière, certaines communes du Haut Bréda sont aujourd’hui boisées à 90 %. Ce phénomène prend d’autant plus d’ampleur autour des villages de Belledonne que les exploitations agricoles favorisent l’entretien et la gestion d’espaces accessibles aux engins agricoles, au détriment des terrains les plus pentus non mécanisables. Nous assistons donc à une fermeture progressive des paysages des balcons, qui "étouffe" presque certains hameaux.

Une production de qualité
Ces difficultés ne doivent pas faire perdre de vue le caractère positif actuel de l’activité de production. Les peuplements sont globalement achetés, exploités et transformés par des scieurs souvent locaux (moins de 100 km pour la quasi totalité du bois). Les produits locaux sont appréciés (prix des achats parmi les plus élevés du département pour certaines communes), et la filière bois-construction assure la valorisation économique actuelle.

[ retour ]

accueil | plan du site | contact | liens | mentions légales | téléchargement