La Croix de Chamrousse
accueil > Economie locale > Tourisme et loisirs
Economie locale

Tourisme et loisirs

Le tourisme est une activité économique importante pour la chaîne de Belledonne. Il est présent sous plusieurs formes à l’étage alpin :

les stations d’altitude : Chamrousse, Les 7 Laux et Le Collet d’Allevard.

Chamrousse est née dès les années 1900, avec la construction d’un chalet pour les premiers skieurs. La station s’est ensuite développée à partir des années 50, et surtout lors des Jeux Olympiques de 1968, jusqu’à devenir une commune autonome. Elle accueille principalement une clientèle familiale, de proximité mais aussi de séjour grâce à la réhabilitation et à la création de nouveaux lits.

La station des 7 Laux est née dans les années 70 avec 3 portes d’accès – Prapoutel / Pipay / Le Pleynet. La station aux 2 versants offre un panorama exceptionnel et ne manque pas de « chouchouter » sa cible, une clientèle jeune et de proximité, en valorisant chaque année l’espace « nouvelles glisses ».


Le Collet d’Allevard, au nord de la chaîne de Belledonne, se situe à 1450 mètres d’altitude au centre du triangle Grenoble, Chambéry et Albertville et a construit sa première remontée mécanique en 1956. La station continue à développer sa clientèle familiale, ses classes de découvertes et une clientèle « tribu » qui ne manque pas de profiter de l’animation phare du Collet, le ski nocturne.

Ces trois stations ont été créées "ex nihilo" sur des espaces traditionnellement dédiés aux alpages. Elles représentent 34 000 lits touristiques, soit 12 % de l’Isère, dont 12 000 lits marchands. Leur domaine skiable s’étend sur 215 km pour le ski de piste et 130 km pour le ski de fond, domaine de l’Arselle à Chamrousse et du Barioz à Saint Pierre d’Allevard. Ces stations engendrent une fréquentation touristique encore très saisonnière même si depuis quelques années elles se sont engagées dans des contrats de diversification avec le Département afin d’assurer une activité touristique en dehors des saisons d’hiver.

L’activité touristique des balcons de Belledonne

La présence de deux stations thermales, Uriage les Bains et Allevard les Bains, rythment de manière saisonnière l’activité de ces pôles urbains situés aux deux extrémités de la chaîne - partie iséroise - tandis que les acteurs ayant une activité touristique d’accueil dans les villages sont disponibles toute l’année.
L’offre patrimoniale importante mais diffuse (musées, sites, itinéraires de découverte…) anime également l’activité touristique du territoire.
Les deux stations thermales se positionnent aussi bien sur un tourisme de séjour que de proximité autour du bien-être et de la remise en forme.

La demande croissante d’un tourisme de découverte et de rencontres avec les acteurs locaux (agriculteurs, artisans, accompagnateurs montagne...) permet aux professionnels du tourisme d’enrichir leurs animations et leurs partenariats au quotidien.

Des acteurs ruraux se sont également organisés en association « Au fil de Belledonne ».
Ce réseau a pour but de se connaître et se faire connaître, se fédérer et de définir un plan d’actions communes.
Une quarantaine d’acteurs touristiques, essentiellement du balcon de Belledonne, adhèrent et exercent une activité à l’année destinée à des clientèles individuelles ou des petits groupes avec une offre variée (agrotourisme, hébergeurs, restaurateurs, artisans, artistes, guides et accompagnateurs en montagne…) et une clientèle locale, de proximité ou touristique et de passage.

Trois enjeux sont identifiés :
- créer et développer une activité touristique alternative au tourisme des stations très saisonnier
- créer une réelle activité économique locale pérenne
- créer une activité à vocation sociale permettant l’animation de la vie locale et la création de lien entre les habitants

Les activités sportives de haute montagne

La montagne de Belledonne est l’espace récréatif des habitants des grandes agglomérations proches ou de la vallée du Grésivaudan. Elle est d’ailleurs qualifiée « d’espace récréatif » dans les orientations du schéma directeur de l’agglomération grenobloise. Les activités sont très diversifiées (randonnée, VTT, escalade, via ferrata, parapente, équitation, ski de randonnée, raquettes à neige, chasse et pêche…) et supposent des équipements relativement limités (signalétique, balisage, entretien de sentiers, équipement de falaises…). La fréquentation de la haute montagne se fait toute l’année de manière relativement diffuse (car elle est exigeante physiquement) et le plus souvent par des personnes autonomes en montagne habitant à proximité. Cependant, certains itinéraires de randonnée connaissent une très forte fréquentation, même si elle est ponctuelle en week-end.

accueil | plan du site | contact | liens | mentions légales | téléchargement | galerie photos